Cette voix, est-elle réellement la nôtre?


Pendant très longtemps plus d’une personne a parlé à travers moi. Leur voix faisaient du sens et plus souvent qu’autrement j’adhérais à la leur, je parlais donc leur langage.


Aujourd’hui c’est ma voix, pas celle de mon voisin, pas celle de mes amis, mais bien celle qui se veut à l’écoute de la sagesse du coeur. Quoique nous soyons des être influençables et que d’entendre la voix de notre coeur n’est pas toujours évident, il est possible de vivre plus authentiquement.


Être authentique ne signifie pas dire tout ce qui nous passe par la tête en déversant sur l’autre hargne et ressentiments négatifs, mais de pouvoir exprimer sa vérité tout en étant respectueux de celle des autres. L’empathie, l’écoute et l’expression de nos émotions à partir du coeur doivent toutes faire partie de nos conversations si nous voulons établir la paix en nous et autour de nous. C’est quelque chose qui s’apprend.


Nous passons une grande partie de nos vies à se censurer (souvent inconsciemment) pour pouvoir faire partie de la “gagne”, pour ne pas déplaire ou être exclut de notre entourage, ou tout simplement par peur d’être vulnérable. Ce n’est évidemment pas le cas de tous, mais cela a été le mien. De me censurer n’a pas été une décision prise consciemment au départ (durant la petite enfance), mais certainement un “costume” que j’ai conservé par la suite, non pas avec joie, mais pour me protéger.


En ne s’autorisant pas à vivre nos émotions il nous sera impossible de faire usage d’empathie de façon adéquate. Au lieu de cela, je me suis auto-censurer, ce qui a fait place à l’interdiction d’être moi-même. J’ai aussi développé une hyper-vigilance qui s’est transformée en une hyper-sensibilité vécue dans le silence. En m’imposant un silence “forcé” il m’était impossible d’être sincère.


Plusieurs personnes ont, heureusement, été mis sur mon chemin ayant comme résultat l’occasion de changer cela. Au contact de ces gens j’ai appris, via différents enseignements, qu’il soit possible de vivre sa propre vérité tout en considérant celles des autres avec respect. Ce qui m’a aidé à apprendre à vivre d’une façon plus équilibrée tout en conservant ma sensibilité, en plus de développer une écoute envers moi-même. Voici un de ces enseignements, dont je t’ai déjà glissé quelques mots dans les derniers mois.


La méthode Connection Practice™ est facile à apprendre et peut devenir un outil très précieux pour améliorer nos relations. Même si facile à utiliser, elle demande de la pratique, surtout si d’identifier comment on se sent ne vient pas naturellement. Sache aussi que derrière toute émotion négative se cache un besoin qui n’est pas satisfait.


Dans mon expérience et celle des gens que j’assiste ainsi que chez les gens aidés par d’autres coachs, peu de gens arrivent à caractériser leurs émotions avec facilité et encore moins à pouvoir nommer avec justesse leurs besoins.


Quoique le psychologue Paul Ekman ait identifié six catégories d’émotions utilisés couramment - tristesse, joie, colère, peur, surprise et le dégoût - les psychologues Alan S. Cowen et Dacher Keltner de l’Université de Californie, ont eux identifié “27 catégories distinctes qui permettent de décrire “toute la palette des émotions qui colorent notre monde intérieur”. Apprendre à reconnaître le langage des émotions nous aide à dévoiler notre soi authentique et à developper une réelle empathie envers soi et les autres.


Voici le témoignage de quelques personnes (1) ayant expérimenté la Connection Practice™ :


"Combiner empathie et perspicacité, comme l'a montré Johnson, est un moyen valable et éprouvé d'améliorer les relations humaines."

Président Oscar Arias, du Costa Rica (lauréat du prix Nobel de la paix)


"J'ai toujours cru en une vision possible de la paix dans ce monde, mais je me suis senti impuissant à trouver un moyen tangible d'avancer vers cet objectif. Je vois maintenant comment cela peut se produire en aidant une personne à la fois à apprendre cette pratique. »

Michael Deese, PDG, Visionary Products, Inc.


"J'avais des besoins satisfaits dont je n'étais même pas conscient. C'était un processus expérientiel profond et j'ai résolu quelques luttes intérieures !

Tony (participant adulte suite à une formation)


"Après toutes ces années, j'ai enfin pu pardonner à mon père et il m'a pardonné. Maintenant, je vais impliquer le reste de ma famille là-dedans."

Un fils d'âge moyen parle de son père âgé après avoir tous deux suivi le cours Connection Practice


Plus tu utilises cette technique, plus tu acquières de mots pouvant exprimer plus adéquatement tes émotions, en plus de pouvoir améliorer tes communications avec les autres. Un autre avantage en apprenant cette méthode est celle de nous aider à prendre de meilleures décisions.


Cette pratique a non seulement améliorer ma vie, mais a aussi aidé des milliers de gens, tant aux EEUU, au Japon, en France, en Allemagne, en Amérique latine, qu’en Afrique. C’est une pratique qui prend de plus en plus d’ampleur, car a prouvé son efficacité.


Ce qui a été pour moi un moment pivot et qui a participé à la décision d’ajouter la Connection Practice™ dans ma boîte à outils, a été celui de voir combien cette méthode pouvait aidé les enfants à connecter de façon sincère et à prendre en compte (développement de l’empathie) leurs propres besoins et ceux de leurs camarades.


De faire appel à la sagesse du cerveau du coeur en plus de notre cerveau favorise un état de cohérence qui a le potentiel de nous offrir de surprenantes solutions à nos conflits, tant personnels, familiaux que professionnels.


N’hésites donc pas à me contacter si tu voulais essayer la Pratique de la Connexion.


“Cette expérience te convient si tu souhaites :

  • Vivre chaque jour avec empathie et perspicacité.

  • Prévenir les conflits et les résoudre pacifiquement.

  • Créer des relations saines et enrichissantes.” (2)

Qui sait si cela pourrait t’aider à mieux marcher vers la paix intérieure lorsque perdue? Sache que cette technique m’a aussi aidé à développer une meilleure écoute. Ce qui m’a personnellement éviter bien des affrontements qui autrement auraient pu tourner au vinaigre:-). D’autres bénéfices de cette modalité, en plus de ceux déjà mentionnés, sont de:

  • résoudre les problèmes de façon créative.

  • D’auto-réguler ses émotions et son comportement.

  • De prévenir et résoudre l'intimidation et l’inconduite dans les écoles.

  • Créer des lieux de travail harmonieux.


Au plaisir de pouvoir te partager ce puissant outil et communiquer avec toi de nouveau.


Continue de faire briller ta lumière!


Monique, tout simplement


(1) Témoignages traduits de l’anglais au français.

(2) Traduit de l’anglais sur le site - https://connectionpractice.org/cp_course/


19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout